ينظم مركز الدراسات الصحراوية وتكوين الدكتوراه الديناميات الاجتماعية بالصحراء

ينظم مركزالدراسات الصحراوية وتكوين الدكتوراه الديناميات الاجتماعية بالصحراء centre des études sahariennes et formation doctorale : dynamiques sociales au Sahara ورشة لفائدة طلبة تكوين دكتوراه الديناميات الاجتماعية بالصحراء، يوم 16 دجنبر 2017،...

المعرض الجهوي للكتاب لجهة العيون الساقية الحمراء من 29 نونبر إلى 10 دجنبر بمدينة بوجدور

 يشارك مركز الدراسات الصحراوية  بالمعرض الجهوي للكتاب بمدينة بوجدور من 29 نونبر إلى 10 دجنبر 2017.  

المعرض الجهوي للكتاب لجهة الداخلة-وادي الذهب

    شارك مركز الدراسات الصحراوية بالمعرض الجهوي للكتاب لجهة الداخلة-وادي الذهب وذلك خلال الفترة الممتدة من 03 إلى 11 نونبر 2017 بمدينة الداخلة، وعلى هامش هذه التظاهرة تم الاتفاق بين المديرية...

LA SOCIETE MAURE

Nous avons l’honneur de vous informer de la parution du livre de l’un des meilleurs chercheurs sur de la société ouest saharienne.  Cet ouvrage présente des éléments de diverses recherches conduites...

Histoire d’une légende Regards occidentaux sur la ville de Tombouctou pendant les XIXème –XXème siècles,Simona Corlan-Ioan.2015.

Imprimer

Le monde européen du XIXème siècle a dû exalter dans l’imaginaire ce qui était différent pour être convaincu de l’altérité du dehors. Tombouctou celle qu’on a racontée et sur laquelle on a écrit en Europe pendant cette dernière période des découvertes géographiques n’est pas construite selon les règles de l’utopie. La Tombouctou imaginaire n’incarne pas non plus le Paradis terrestre, bien que l’accent mis surtout sur les dangers que les voyageurs doivent affronter pour entrer en ville puisse évoquer la nécessaire purification et initiation qui précède la quête de la perfection. Tombouctou a les caractéristiques des espaces jamais rencontrées. Ils sont définies comme espaces de l’excellence et de l’abondance, mais non pas comme espaces de la perfection. Leur réalité physique n’est pas mise en question ; ces villes sont enveloppées dans du mystère à cause de

multiples interdits. Les espaces jamais rencontrées anticipent l’élan colonialiste ou en dérivent ou la stimulent.

Simona Corlan-Ioan : est professeur à la Faculté d’Histoire, Université de Bucarest. Ambassadeur de Roumanie au Royaume de Maroc depuis 2011, après avoir représenté son pays au Sénégal, Mali, Mauritanie, Guinée et Burkina Faso (avec résidence à Dakar) entre 2006 et 2011. Ses livres sont les résultats des recherches pendant des années sur l’imaginaire et les mentalités : Invention de l’Afrique noire. Les voyages dans le monde imaginaire (Paideia, Bucuresti, 2002) et Invention de Tombouctou. Histoires des récits occidentaux sur la ville pendant les XIXe-XXe siècles (L’Harmattan, Paris, 2014).