المعرض الجهوي للكتاب لجهة العيون الساقية الحمراء من 29 نونبر إلى 10 دجنبر بمدينة بوجدور

 يشارك مركز الدراسات الصحراوية  بالمعرض الجهوي للكتاب بمدينة بوجدور من 29 نونبر إلى 10 دجنبر 2017.  

المعرض الجهوي للكتاب لجهة الداخلة-وادي الذهب

    شارك مركز الدراسات الصحراوية بالمعرض الجهوي للكتاب لجهة الداخلة-وادي الذهب وذلك خلال الفترة الممتدة من 03 إلى 11 نونبر 2017 بمدينة الداخلة، وعلى هامش هذه التظاهرة تم الاتفاق بين المديرية...

LA SOCIETE MAURE

Nous avons l’honneur de vous informer de la parution du livre de l’un des meilleurs chercheurs sur de la société ouest saharienne.  Cet ouvrage présente des éléments de diverses recherches conduites...

Catherine TAINE-CHEIKH, Etudes de linguistique ouest-saharienne, Volume1, Sociolinguistique de l’aire hassanophone,( 362 pages), Format (17×24), 2016

Imprimer

 

Ce premier volume d’une série de quatre porte le sous-titre Sociolinguistique de l’aire hassanophone. Il réunit douze études dont la parution s’échelonne entre 1989 et 2013, et qui traitent sous différents aspects des relations que la société maure entretient (ou a entretenues) avec les langues dans diverses circonstances, que ce soit l’arabe dans ses différentes variétés (dialectales ou non), le berbère, les langues des communautés voisines ou encore celles introduites par la colonisation.

L’ordre dans lequel les articles sont présentés est

assez proche de l’ordre chronologique, mais si certains d’entre eux traitent de problèmes connexes, chacun peut se lire indépendamment des autres.

Le premier article, qui dresse un panorama assez général, constitue une introduction assez complète sur le dialecte hassaniyya et la situation de diverses questions plus spécifiques telles que la question des relations entre les langues et les identités, tant en Mauritanie qu’au Sud marocain ; la question de la politique linguistique et du choix des langues dans des alternances codiques ; la question de l’orientation et de la dénomination mouvante des points cardinaux ; la question des spécificités ethnolinguistiques des groupes de pêcheurs et de chasseurs maures.

Catherine TAINE-CHEIKH : est actuellement directrice de recherche au LACITO (laboratoire Langues et civilisations à traditions orales, UMR 7107 du CNRS). Auteur de plus d’une centaine d’articles ou chapitres d’ouvrage (en linguistique, sociolinguistique ou ethnolinguistique), elle est connue notamment pour ses dictionnaires sur l’arabe hassaniyya et le berbère zènaga de Mauritanie.